Demeure de Lineluna

Une maison, remplie de souvenirs (Royaumes Renaissants)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Près de l'âtre... le "grand" salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Près de l'âtre... le "grand" salon   Sam 3 Mai - 22:09


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Lulu

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: Près de l'âtre... le "grand" salon   Mar 18 Jan - 22:03


Tia et Anna devisaient au salon, le beau salon de son amie Line, tout près de l'âtre. Ils s'imprégnaient de l'architecture, s'emballaient de projets de restauration en tentant de piocher quelques idées pour la décoration de leur demeure ; le tout entrecoupé de bisous savamment déposés sur leurs lèvres doucereuses.
Anna la regardait éperdument amoureuse...Tia connaissait tout de l'amour sur le bout des doigts et de la langue si je puis dire. Ce qu'elle ne connaissait pas n'était probablement pas inventé encore...
Elle est belle à crier sa Tia, folle d'envie, qui devine tout, qui en donne, qui en redemande et à laquelle Anna s'y consacre.

Au moment où leurs caresses se firent plus douces et plus lascives, Tia murmurant à l'oreille de son amie qu'elle avait une terrible envie, la porte s'ouvrit à toute volée. Hum, sans doute pas trop le moment...et Anna a juste le temps de souffler à Tia qu'elle ne laisse pas refroidir son envie et que dans un instant elle serait à elle.
Et devinez qui, devinez quoi...Lulu en personne venait de faire irruption dans la pièce, cette chère bonne grosse Lulu, triomphale, éléphantesque, toute en grâce de baleine terre-neuvaine.


- Lulu ! crie Anna,Lulu, que je suis heureuse de vous voir.

- Mon 'tit amouuuuuuuuur !!! Vous v'là rev'nue ! Ben j'suis ben contente. Ah si j'avais su j'vous aurai emmené vot' fille, une grande fille vous savez ! Elle fait déjà tourner les z'oeils aux beaux garçons...

- Ooooh Lulu !

- Z'inquiétez pô, j'veille sur elle. Cui qui oserait mettre la main d'ssus, j'lui causerai pas du pays...Nya et Féline sont à l'école, j'vous les emmènerait c'soir.

Puis, mue par son instinct de grosse femelle, elle tourne la tête vers Tia. Anna prend les devants.


- Je vous présente mon amie Lulu, elle s'appelle Tiago, Tia pour les intimes.

La vieille se craquelle, elle fendille de partout la marchande de fesses. Elle remonte ses braies jusqu'à sa poitrine phénoménale et s'empresse vers Tia avec autant d'ardeur que si elle avait le feu aux fesses, avec dans l'idée sans doute que Tia était une femme comme les autres et qu'elle se mettrait bien en quatre pour lui être agréable.
Anna découvre le manège de la belle en cuisses et s'interpose...


- Lulu...on ne touche pas à Tia...tsss tsss, pas question.

Lulu s'arrête tout net à deux pas de l'amie d'Anna, suçote son doigt comme jadis elle suçait les vits de toute la population doloise masculine puis se contente d'une bise retentissante.

- Alors si c'est votre amie, c'est qu'elle doit être d'un bon cru. J'la toucherais pas j'vous jure...

Ben manquerait plus que ça...

Lulu repère le tonneau de cervoise, s'enfile trois chopines juste le temps de dire ouf, puis se rabat sans coup férir sur le vin blanc. Enfin rassasiée et baîllante, la jeune femme l'invite à s'asseoir et soupire :

- Si vous nous parliez de vos tribulations...

Lulu hoche sa tête de mère maquerelle sans travail.

- Dieu merci, je n'en ai pas, quelques hémorroïdes tout au plus et quelques tracasseries mais rien d'autre.

Puis elle se rembrunit et reprend.

- les hommes c'est plus comme avant, ils ont moins d'émoi. Avant j'étais leur idéal mais maintenant les bouseux, ça cause, ça cause même en vous frottant le minou. Moi qui m'rendait utile à tout un pays, j'me devais d'assurer.
Savez Dame Anna, j'ai toujours déploré que nous fissions jamais nos affaires moi z'et vous, rien qu'une fois en camarades, qu'vous eussiez une idée de mes capacités en la matière. J'connais tout ! Combines et positions ! Cui qui voudrait m'faire découvrir de la nouveauté faudra qui s'lève matin.

Rougissant jusqu'à la racine de ses cheveux, Anna baisse la tête et ne sait plus à quel saint se vouer. Puis elle s'aperçoit que la grosse femme s'avance vers Tia.

- Et vous chère amie, j'vous cache pas qu'en vous voyant, j'avais une idée derrière la langue. J'me suis dit voilà l'occasion tunique...dites-moi, causez-moi franchement chère Tiaaaaaa, serait-ce que j'serais pas vot' genre ?

Tia gênée comme l'était Anna tente de faire bonne figure, et use de diplomatie en tentant de lui expliquer qu'elle est l'amie de son amie et qu'elle faisait des efforts pour réfréner ses sens dans un cas pareil.

Elle fait sa mijoré la grosse et rétorque à Tia :


- Et bien vous avez tort, si on ne plus baiser les femmes de ses amies, l'amitié ne ressemble plus à grand chose.

Là dessus elle sort, princière, royale, à grands coups de bottes retentissantes ; énorme amas de graisse et de gentillesse, seulement nostalgique d'un passé qu'elle savait à tout jamais perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Près de l'âtre... le "grand" salon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SALON DE SORGUES 2015 près de Avignon
» [TUTO] Le Grand Jaggi
» WoW : Arena Grand mêlée
» Salon des Associations de Chartres 04 & 05 Septembre 2010
» [Résolu] Grand FaceSet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demeure de Lineluna :: La maison :: Salon-
Sauter vers: