Demeure de Lineluna

Une maison, remplie de souvenirs (Royaumes Renaissants)
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mar 30 Mar - 18:19

Cela faisait un peu plus de 8 mois que Line était à nouveau enceinte. C'était sa deuxième grossesse. Elle avait eu de la chance pour la première, celle-ci ne s'était pas trop mal passé contrairement à celle de certaines femmes. On lui avait narré toutes sortes d'histoires de grossesses qui avaient mal finies, ou même mal commencées. Line en avait pris peur, peur de perdre son premier enfant, peur de ne pas être à la hauteur... d'autant plus qu'elle avait accouché presque seule, pendant un voyage. Mais quel bonheur d'avoir mis au monde ce petit garçon. Stanislas avait enfin un cousin avec lequel il pourrait jouer quand il sera plus grand.

Aujourd'hui, Owen avait déjà 3 ans et Stan presque 12 ans. Il s'en était passé des choses depuis que son bout de chou était venu au monde. Plein de chamboulement dans la vie de Line, la perte de personnes qui lui étaient chères, un grand et terrible vide... et puis du renouveau, des sourires, des rencontres qu'on croirait les plus belles de sa vie. Line avait déménagé à nouveau et s'était installé dans la capitale, la meilleure décision qu'elle n'ai jamais prise. Là-bas elle s'était épanoui à nouveau et s'était recréé une vie agréable et rempli d'amour.

Aujourd'hui un nouveau membre allait agrandir sa petite famille et ça la rendait heureuse.

Malgré tout, c'était la pire des grossesses qu'elle n'ai jamais eues à vivre ! Les premiers mois avaient sans doute été les plus insupportables de sa vie, elle enchainait les nausées, les coups de fatigue et les heures de déprime. A l'époque, impossible de comprendre ce qu'il était en train de lui arriver. Et puis, les nausées et les coups de blues se sont calmés, son ventre a commencé à s'arrondir, et là plus de doute, elle était à nouveau enceinte. Une bonne nouvelle, signe qu'il fallait qu'elle prenne soin d'elle, pour le nourrisson qui grandissait à l'intérieur d'elle-même et pour sa famille. Elle se souvint l'avoir annoncé à Dark, elle se souvint même qu'il n'y avait pas cru, doutant que le bébé que Line portait fut bien de lui. Mais elle le savait, elle n'avait aucuns doutes, il ne pouvait être que de lui. Alors elle avait pensé lui trouver un nom aux origines Irlandaises, tout comme son père...

Le petit était agité, les douleurs se faisaient insupportables et coupèrent court à ses réflexions. Ces derniers temps, elle s'était efforcé de faire bonne figure, de rester forte. On avait besoin d'elle, elle n'avait pas le droit de flancher, alors elle s'accrochait, faisant fi de ses angoisses et de ses peurs. Mais Line était parfois plus faibles qu'elle le croyait, et son moral flanchait de plus en plus à mesure que le moment fatidique arriverait. Heureusement pour elle, elle avait des amis sur qui elle pouvait compter, alors de temps en temps elle s'accordait des instants privilégiés avec Anna, Sorc ou Hey, ça lui remontait toujours le moral au beau fixe et c'était reparti pour un tour !

Ils en avaient à peine discuté entre eux, mais elle se souvenait que ça l'avait touché, alors elle y tenait beaucoup... Elle s'était rendue à la bibliothèque de l'Université, c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds, elle s'était renseignée un peu sur les sonorités et avait découvert que le prénom Owen avait lui aussi des sonorités irlandaises. Comme quoi, ils étaient surement fait pour se rencontrer Dark et elle...


Haan...

Elle posa les mains sur son ventre, le visage crispé.

Anna aurait pu dormir chez elle ce soir, histoire d'être là si elle avait besoin. Mais Line avait refusé, pensant qu'elle avait encore pas mal de temps.


Haan...

Elle n'aurait pas dû refuser, ses douleurs étaient pourtant bien rapprochés, mais elle ne croyait pas que les choses s'accélèreraient à une telle vitesse.

Elle venait de perdre les eaux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Owen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mar 30 Mar - 18:55

Dehors la nuit est déjà bien avancée, mais Owen a les yeux ouverts, ils fixent le tableau que lui a peint sa maman. Les faibles rayons de lune filtrant à travers le bois rendent la peinture blanche d'autant plus luisante. C'est qu'il est en pleine réflexion.

- Je la connait bien ma maman ! Et en ce moment elle était très fatiguée maman, et puis 'arkcelt l'est pas venu depuis looongtemps alors maman elle est triste... Ben moi je vais rester avec elle pour lui faire des câlins, et puis comme ça elle arrivera à dormir maman.

Les petits petons enroulés dans des bas de laine, Owen passe sa tête au-travers de l'escalier de bois. Pensant trouver sa maman dans sa chambre, il fut surpris d'apercevoir une lueur de bougie provenant du salon.

-'aman ?

Mais elle pleure ? Pourquoi elle pleure maman ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mar 30 Mar - 19:38

Les yeux ensommeillés, Stan fut réveillé par Owen. Enfin réveillé c'est un mot bien gentil en considérant la façon dont Owen a sauté sur son lit et l'a secoué dans tous les sens sans ménagement.

- Staaaaaaaaaaaaaaaan Staaaaaaaaaaaaaaaaan
- Mh.. Hein ? Où suis-je ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
- Staaan 'eveille toi !
- Owen ? Il fait nuit ! Mais qu'est-ce qui te prends de me réveiller à cette heure-ci ?
- 'aman, maman elle pleuuure !! Elle est en bas toute seule !

Il n'en fallu pas plus pour qu'il se mette debout instantanément. Il tenait beaucoup à Line, et il n'aimait pas la voir pleurer.

...Une fois, il s'était blotti contre Line alors que son cousin était encore dans son ventre. Ce jour là il avait dû le gêner parce que le bébé lui avait mis un coup de pied si fort qu'il avait été poussé hors des bras de Line et qu'il avait été jaloux qu'il profite tout seul de Line ! Alors il s'était mis à pleurer, il croyait qu'Owen ne l'aimait pas. Mais Line l'avait consolé, puis elle avait posé ses mains sur son ventre et ils avaient parlé à Owen. Il se souvenait encore de la fois où Line avait accouché, de sa joie d'avoir un cousin, un petit frère...

Elle avait toujours été là pour lui, maintenant il était grand et il devait la protéger, il l'avait promis à son oncle.


Il embrassa Owen sur le front et le prit dans ses bras pour le rassurer, il était réellement paniqué.


- Ça va aller Owen, ne pleure plus. Viens on va voir maman.

(...)

Quelques instants plus tard il tambourinait à la porte d'Anna, la meilleure amie de Line. Les garçons étaient trop jeunes pour aider leur mère, d'autant plus qu'ils n'y connaissaient rien, il leur fallait vite du soutien.

- Vite, vite, c'est Line, je crois que c'est pour bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mar 30 Mar - 20:19






http://lamaisonm.forumgratuit.org/

Anna n'avait pas fermé l'oeil de la nuit, elle tournait et se retournait sur son grabat sans cesser de s'agiter. Fallait dire que l'évènement se posait là ; Line allait accoucher d'un jour à l'autre...mais elle ne savait pas pourquoi elle pressentait que l'instant serait imminent.
C'est alors qu'un bruit fracassant la fit jaillir de son lit...
Anna ouvrit précipitamment la porte et vit Stan tout déconfit, totalement désemparé qui lui cria :

Citation :
- Vite, vite, c'est Line, je crois que c'est pour bientôt !

" Nom d'un petit bonhomme, je le savais bien ! En plus je n'ai rien préparé... bon, ne t'inquiètes pas Stan, la grossesse n'est pas une maladie, c'est un état naturel ; je sais ça fait très mal, que veux-tu les femmes nous sommes faites pour souffrir pour vous mettre au monde.
Ecoute, je suppose qu'Owen est auprès d'elle, tu vas m'aider pendant que je finis de m'habiller, prends les deux bassines par terre près du lit, oui...celles là bien ; maintenant dans l'armoire tu l'ouvres et tu remplis les bassines avec tous les linges et les langes que tu vois, sur la première étagère...très bien. Ouvre le tiroir du buffet près de la commode, extirpe tous les sachets d'herbe que tu trouveras, cherche pas à lire prends tout ! Très bien, ensuite, tu vois les deux gros draps de lin en bas à droite de l'armoire...on en aura besoin, puis il y a également les pots de miel aussi, la bouteille d'huile de lin...ça suffira, j'ai peur que tout ceci ne soit trop lourd pour tes petits bras.


Stan fronça les sourcils envers Anna, apparemment ce petit homme était fort désireux de lui montrer de quoi il était capable. Anna le gratifia d'un grand sourire et lui ébouriffa sa belle chevelure.

Retourne vite auprès de ta maman, prends tout ce que tu as préparé et dépose le matériel dans sa chambre ; dis-lui que j'arrive immédiatement !Je file chez la grosse Lulu, la matrone qui s'occupe de Féline, je la ramène illico-presto ici pour qu'elle garde ma fille et j'arrive chez vous !
Donne-moi 10 minutes...


Anna dévala les rues de Dole à une allure folle, tout était assoupi, morose...tout stagnait dans un engourdissement franc-comtois du plus bel aloi.
Elle arrive devant la turne de la matrone et tambourine à coups redoublés...BOUM BOUM BOUM
" Hééééééé réveillez-vous la mère ! j'ai besoin de vous immédiatement !"

Une porte grinçante s'ouvre et une grosse femme hirsute, affublée de bas oranges avec des fleurettes bleutées brodées, une culotte couleur pervenche langoureuse surgit à l'extérieur.
Ses splendides cheveux décoiffés composent autour de sa citrouille des mèches follases.

" Madame Perennaaaaaaaaaaaaaaaaa ! bêle-t-elle quel bon vent !"

Quel bon vent, tu parles Charles pense Anna

" J'ai besoin de vous Lulu allez, on se dépêche habillez-vous je vous expliquerai en route !"


" Tout de suite là ? Mais il ne fait pas encore jour ! Et si on rencontre la sentinelle ? "

" Oui, tout de suite ! Et la sentinelle qu'elle aille au diable, les amis passent avant toute autre chose "

La baleine retourne dans son repaire et en ressort quelques instants plus tard un chemisier dans les tons vert pomme et une robe teinte rouge tomate très mûre.

" J'suis présentab...comme ça dites Madame Anna ?" (Les fautes d'orthographes de lulu sont volontaires ^^)

Le moins que l'on puisse dire est que lorsqu'on se déplaçait en compagnie de l'"énorme" peinte en guerre, on ne passait pas inaperçu. Heureusement qu'il faisait nuit, Anna aurait fait sensation en plein jour.

" Moui," gémit Anna.
" J'ai fait sobre " reprit l'éléphant, pour aller chez une dame comme vous, la distinguetion avant tout ! Kouâque y'en aurait qui se croivent obligés de déballer leurs toilettes fessetives...V'vlez qu'j'vous dise Anna ? Mes fesses ! J'eusse pu mettre ma robe en lamé et décolleté vertige mais j'm'ai r'tenue au dernier moment."

" vous avez bien fait " hésita Anna très mal à l'aise en s'efforçant d'admirer sa tenue de mère maquerelle.

L'ogresse lui virgule un sourire de sexe féminin en position équestre et l'adorable couple arriva ainsi au 4 de la rue des Maraudeurs.

" Bien, vous vous installez ici le temps qu'il faut, je dois rejoindre mon amie Line qui a besoin de moi pour un heureux évènement, prenez vos aises et surtout faites comme chez vous !"

Lulu enserra Anna dans ses bras monstrueux et manqua d'être étouffée par deux mamelles hors normes.
Lulu était ce qu'elle était, énorme, bordelière que même déguisée en religieuse au milieu de Rome on l'aborderait pour lui demander les noms de ses protégées. Mais c'était une femme au grand coeur qui élevait tous les enfants du quartier et de fort bonne manière.

Sans plus attendre, Anna détalla en jetant une dernière recommandation au passage :

" Et prenez bien soin de ma fille !"


Moins de 10 minutes après l'arrivée de Stan, Anna fit irruption dans la demeure de Line...


Dernière édition par Marie le Mer 18 Avr - 20:53, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sentinel
Invité



MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Jeu 1 Avr - 14:39

Il faisait nuit noire quand la sentinelle passa dans la rue des Maraudeurs. Cependant, à l'intérieur de la demeure du 7, rue des Maraudeurs il pouvait encore apercevoir la faible lueur dansante d'une bougie.

Espérons que les habitants n'aient pas oublié de l'éteindre, pensa-t-il, sinon un incendie pourrait malencontreusement se déclarer à l'intérieur.

Après un instant de réflexion, il murmura pour lui-même :

Hum.. l'habitante du 7 c'est Dame Lineluna la couturière, peut-être est-elle encore en train de veiller pour terminer un ouvrage.

Rassuré, il se promit néanmoins de repasser plus tard par la rue pour voir si tout va bien.

Tournant à l'angle de la rue il clama :


Il est deux heures, dormez tranquilles bonnes gens, tout va bien !



A peine 6 minutes plus tard, s'en suivi un remue-ménage monstre, digne des allées du marché un matin de jour du seigneur, et dont était totalement exclu la sentinelle, qui se trouvait d'ailleurs à présent à 3 rues de là.

Un petit garçon aux cheveux ébouriffés sorti en trombe du 7 et s'en alla tambouriner à la porte du 4. Quelques minutes plus tard, alors qu'il s'en retournait d'où il venait les bras chargés d'un enchevêtrement de linges et de langes, parsemés de sachets d'herbes, de pots de miels, de flacons d'huile, le tout presque entièrement recouvert par de larges draps de lin, ce qui faisait qu'on avait du mal à distinguer le gamin au-dessous de tout ça... Alors qu'il s'en retournait d'où il venait donc, l'habitante du 4 dévala à toute vitesse les rues de Dole sans se soucier de fermer sa porte et s'en alla tambouriner à son tour contre une autre porte, réveillant alors son habitante, hirsute mais souriante.

S'écoulèrent en tout et pour tout pas moins de 8 minutes de discussions animés, de petit trot, de recommandations, de chiffons et d'embrassades et l'habitante du 4 fit irruption en trombe à l'intérieur de la demeure du 7 alors que la matrone dont la demeure se situait 5 rues plus loin, si tout le monde a bien tout suivi, se trouvait maintenant aisément installée sous la toiture du 4.
Revenir en haut Aller en bas
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Jeu 1 Avr - 18:41

quand l'accouchement de Line devient une entreprise...

Anna n'eut pas à chercher bien loin pour trouver Line. Des portes claquent, un courant d'air lui caresse le visage. Elle se dirige rapidement vers le salon, le bruit venait de cet endroit. Owen est en larmes près de sa maman et ne cesse de lui répéter :

" Ne pleure pas Maman, ne pleure pas..."

Line est affalé dans un fauteuil, ses jambes ruissellent d'un liquide jaunâtre. Elle vient de perdre les eaux. Elle est là, exsangue, déchirée, livide, perdue et pleure de douleurs. Soudain ses yeux se révulsent, elle tourne de l'oeil, la douleur est trop intense.
Pas le temps de finasser, Anna lui administre deux formidables claques (s'cuse moi Line), fallait se remuer les noix, le temps devenait précieux. Line ne bronche pas, alors Anna demande à Owen de sortir, de placer un grand baquet dans la chambre de Line et de le remplir d'eau chaude avec l'aide de Stan. Puis elle s'agenouille près de son amie, lui tapote les mains et pleure en lui parlant. Elle soulève une paupière...c'est blanc, mais pas blanc jauni par de violentes manifestations hépatiques, non non, blanc de blanc, blanc comme la neige quoi.


" Line tu m'entends ?"

Rien.

" Ma Line ! Ma vieille ! Mon amie ! Ma vieille guenille ! Dis, tu vas pas m'laisser ! Crèves pas hein ! J'te l'interdis ! Ah ne me fais pas ce coup là autrement j'te cause plus jamais ! Fais voir ton petit coeur ...il batifole ça va ; allez tiens bon la rampe ma vieille, te laisses pas glisser, on en reboiera des godets ensemble ! J'tinterdis de partir comme ça t'entends ! Si tu oses me laisser toute nue dans cette merde d'existence tu vas le sentir passer c'est moi qui t'le dis ! Hein ? Qu'est-ce-que t'as dit ? T'as rien dit ? Elle n'a rien dit ... Allez ma Line adorée penses à ton mouflet à l'intérieur qui ne demande qu'à sortir, arrête ta mauvaise tête ! Bon, t'agonises et alors ? Tu vas pas nous en faire des tonnes pour ça non ! Sois sérieuse quoi ! Maintiens-toi Merde ! Montre moi que t'en as dans les braies, montre à tous ces foutras de mâles qu'on a pas besoin d'eux !
Tu te rappelles dis, quand t'étais pas bien l'été dernier, tu t'en es sortie de bien belle manière. C'est ta force ma Line ! Ta force c'est le désir de vivre ! Allez, je veux encore te voir te pochtronner avec moi dans les tavernes, j'temmènerai dans des cloaques où la bière elle est pas commune, pis avec ton sourire délicieux tu vas encore en faire tourner des têtes. Meurs pas ma belle, j'te ferai parvenir des litres et des litres de bon vin de mon pays natal, on bouffera des ortolans dorés sur des miches cuites à point ! Allez, tu mourras plus tard, quand j'serai toute vieille et toute décrépie et quand on aura l'âge de se faire des raisons, que nos mamelles tomberont comme de vielles guenilles..."

Anna ferme ses yeux, elle pleure et ne peux plus s'arrêter de pleurer. Soudain un gros soupir, elle relève la tête. Line se réveille. Anna hurle :

" Ouèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèè Line ! J'le savais, j'le savais ! Stan, Owen faut pas perdre de temps, on se réveille les hommes, Owen, ta maman ira bien ne t'inquiètes pas. Allez, on la transporte dans la chambre. Dites les garçons, on y va ! Le baquet est prêt ? Parfait ! Et votre père n'est toujours pas là ?...M'en doutais...on fera sans lui. Allez, vous allez bientôt avoir...avoir quoi au fait...un petit frère ? Une petite soeur ? Bah ! Ca sera la surprise ! Bon, je la soulève par les aisselles, vous deux prenez chacun une jambe...attention à trois ! Un...Deux...Trois ! Ouiiisssssssssschchchchchchchchchchchchchchch ! Seigneur Christos Marie Joseph...P...qu't'es lourde la belle ! Presqu'aussi lourde que la grosse Lulu...non, j'rigolais."

Tant bien que mal l'équipage cocasse sortit du salon pour gagner la chambre de Line. Un baquet fumant d'eau bien chaude était fin prêt. Stan et Owen avaient déja rempli leur mission.


Dernière édition par Marie le Mar 6 Mar - 2:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Sam 3 Avr - 0:57

Dans lequel tu vas voir qu'un accouchement demande de la main d'oeuvre.

Tant bien que mal les trois compères déposent la future maman délicatement dans un fauteuil près du grand lit. Anna fait voler le couvre-lit et place sur les beaux draps brodés une grosse pièce de toile pour protéger le chevet.

" Bon, les garçons, en l'absence de Dark, vous êtes les hommes de cette demeure. J'ai besoin de vous deux encore un peu. S'il reste de l'eau chaude Stan, tu la verses dans les deux bassines, ensuite tu vas chercher Sorcor, dis-lui de ramener de la bonne charcutaille ensuite tu passes chez moi prendre mon meilleur vin qui se trouve à la cave. N'aies pas peur de la grosse Lulu, elle en impose mais elle est pas méchante.
Owen, mon tendre Owen, tu vas aller quand à toi te coucher, ta maman ne risque plus rien. Dès que le jour se lèvera tu iras chercher Féline et tous les deux irez composer un magnifique bouquet de fleurs des champs pour Line.
Ensuite les hommes, vous resterez dehors ! Interdiction d'entrer dans cette pièce ! Sorcor vous racontera de belles histoires de bouchers, il en connait des tas, notamment l'histoire de son cochon Bobbyz... heuuuu non c'est Bobby qu'il s'appelait je crois, Bobbyz c'est le maire de Pontarlier, c'est un cochon aussi mais il est moins goûteux. Mais restez tout de même à proximité on ne sait jamais. Stan, ne t'éloignes pas trop mon grand garçon, je peux avoir besoin de toi."


Stan détala sur le champ, Owen embrassa très langoureusement sa maman en lui jetant des regards inquiets , embrassa rapidement Anna et sortit de la pièce.
Anna commença à s'occuper correctement de Line.

Elle pose ses mains sur le front de son amie, celui-ci est en sueur. Anna humidifie des linges et l'éponge. Puis elle verse dans l'eau du baquet de l'huile de lin, des onguents odorants et délie des sachets miraculeux dont elle seule connait le secret. Des sachets contenant entre autre de la camomille, de la mauve, de la violette et autres essences mystérieuses.
Une bonne odeur d'huile essentielle se dégage et embaume la pièce. Mais ce qui inquiétait le plus Anna était ces maudites contractions qui déchiraient le bidon de Line.
Elle pose ses mains sur le ventre tendu. La tête du bébé formait un dôme et pointait telle la Maldonne culminant sur le Jura.


" Maintenant on se lève ; viens prendre un bain, tu as besoin de détendre ce corps qui t'infliges mille souffrances."

Line tente bien de se relever et passe de longues minutes à encaisser sa douleur. Anna tente de l'épauler, de l'aider à se hisser et à lui faire enjamber le baquet. Grand Aristote c'était terrible ! Ces cruelles douleurs la sciaient en deux et voilà qu'à présent elle se tenait les reins. Line tombe à quatre pattes position petit chien et respire à un rythme effréné. La chute fait perdre l'équilibre à Anna et la précipite dans le baquet.

" Par Saint Prépuce ! Mais c'est pas moi qui accouche ! Allez Line y'a urgence " fait Anna toute dégoulinante en sortant de la pièce d'eau. " P...ça fait mal hein ?! Mon avis, j'crois que tu vas regretter d'avoir fait autant de galipettes il y a neuf mois. Décoinces-toi allez, à la flotte ! Tu verras elle est bonne ! Bouge moi tes fesses princières allez hop !"

Anna tente de la soulever, du moins soulever les vingt-cinq kilos qu'elle a accumulé pendant sa grossesse.

" C'est la charrue de Sorcor qu'il va falloir pour te hisser ma belle...mmmmmppfffffffffffff....Line......gniaarrifffffpa ! Si tu fais un effort, je te paye le plus grand atelier de couture de la ville, alleeeeeezzzzzzz !"

Enfin Line dans un énorme Plouf, baigne dans le baquet. Anna s'affale à terre les bras en croix et s'octroie deux minutes de répit. Puis elle se relève et se met à rire nerveusement comme une baleine. Elle se place derrière la belle et entreprends de lui masser les épaules.

" Maintenant tu te délasses un instant, tu détends ce corps qui gémit mille maux...dis donc, t'as l'nombril solliciteur ! Te méprends pas ma jolie, j'veux dire ça va pas tarder, c'est pour bientôt."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Dim 4 Avr - 12:51

- Owen, mon tendre Owen, tu vas aller quand à toi te coucher, ta maman ne risque plus rien.
- ‘accord m’dame Anna…

Pas la peine d’y opposer une résistance, il ne s’en sent d’ailleurs pas la force, lui qui est d’habitude si agité. Allongé sur son futon, impossible de trouver le sommeil. Il entend tout ce qu’il se passe en bas, entre la terreur et l’angoisse et se remémore les dernières minutes passées avec sa maman.

« - Maman, pourquoi tu pleures, tu as mal ? - Le bébé veut sortir de mon ventre… il a hâte de connaitre ses grands frères, hâte de te connaitre toi Owen. Allons sèches tes larmes mon cœur, je suis sure qu’il t’aime déjà beaucoup. Quand il sera là, on l’entourera tous d’amour pour qu’il se sente bien ici, tu es d’accord pour le faire avec moi ? »

« - Mon chéri, tu devras obéir à Anna jusqu’à ce que j’aille mieux d’accord ? Tu me le promets ? - Mais ‘aman… - C’est important Owen, je suis tellement fatigué… je ne vais pas pouvoir m’occuper de toi convenablement pendant un petit moment… et je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose, tu comprends ? - Maman… - Ne t’en fait pas… Tu ne veux pas que maman s’inquiète n’est-ce pas ?»

« Owen, je t’aime plus que tout, ne l’oublie pas… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Dim 4 Avr - 14:15

Lui parler, le rassurer, lui sourire, mais pourquoi mes larmes ne s’arrêtent pas ?... Il ne faut pas qu’il s’inquiète, il ne faut pas qu’il soit triste, tout va bien se passer. Le bébé va naitre, tout comme la première fois, le bébé va naitre et puis tout ira bien. Il va grandir dans une belle famille qui va l’aimer de tout son cœur, il aura l’attention de ses frères, et son père, et il sera heureux. Pourquoi est-ce que j’ai si mal, ce n’est pas normal… Il faut tenir encore un peu, il faut être forte… J’ai mal, j’ai trop mal… il ne faut pas qu’il le voit, il ne faut pas pleurer, je n’en peux plus…

La douleur est trop intense, elle la plie en deux, elle lui coupe littéralement le souffle. Ses phrases sont entrecoupées de longs silences angoissants, elle agonise, incapable de rassurer son plus jeune fils en larmes, qui lui tient fermement la main comme pour l’empêcher de partir loin, de lâcher prise.

Une femme déboule dans son salon, Anna... elle est là, enfin… c’est fini… Toute cette tension, toute cette douleur qu’elle a pris soin de contenir se relâche d’un coup et la submerge. Elle se laisse aller, perdant la conscience de ce qui l’entoure. C’est fini… Owen est en sécurité, elle s’occupera bien de lui maintenant… plus de douleurs, plus de cris, plus de pleurs, tout est calme comme dans un monde fait de coton où tous les sons sont filtrés jusqu’à devenir un bruit de fond presque inaudible et dans lequel on se sent flotter, porté par des pas moelleux et un bien-être inespéré.

Des sons lui parviennent, affaiblis, ramollis, une voix familière, une personne qui lui est chère, très chère, une femme, elle parle, elle lui parle, vite, très vite, affolée, paniquée, des reproches, des encouragements, des pleurs, une femme qui pleure… Anna !

Elle ouvre un œil mal assuré, la voilà à nouveau dans un salon, dans son salon, entouré de visages angoissés, son amie, ses enfants, elle reprend faiblement conscience de ce qui l’entoure et de la douleur qui la submerge. Sans en avoir pleinement conscience on la transporte dans la chambre. La douleur est terrible, sans leur aide elle serait bien incapable de bouger ne serait-ce que d’un mètre à présent. Le souffle coupé, ses mots se pressent, s’entortillent jusqu’à former une boule qui se tasse au fond de sa gorge, interdisant à tout son la joie de s’épanouir à l’air libre. Qu’importe, elle reprend peu à peu connaissance, elle l’écoute avec toute l’attention qu’elle peut lui accorder, elle fait mille efforts pour ne pas lâcher prise à nouveau mais son ventre la tire, son dos lui fait terriblement mal, elle tient à peine sur ses jambes chancelantes avec l’impression de peser 10 tonnes, elle zigzague, elle trébuche, sa douleur lui fait perdre tout repère tant et si bien qu’elle met plusieurs minutes à entrer dans le bain.

Ses contractions s’accélèrent, sa respiration s’emballe, elle tourne un regard rempli d’angoisse à Anna, elle sent bien qu’il y a quelque chose qui ne va pas, ce n’est pas comme pour Owen, cette fois elle a mal, très mal, trop mal. A-t-elle fait trop d’effort pendant sa grossesse, ou peut-être l’alcool qu’elle a bu en cachette pour oublier ses maux… Elle angoisse, elle pense à ses enfants, son compagnon qui n’a plus donné signe de vie depuis quelques jours sans qu’elle ne puisse rien y faire, elle pense à ses amis, tout ce petit monde qu’elle va abandonner si… Non, ce n’est pas possible, elle est bien trop jeune pour ça, ce n’est pas possible… Elle pose ses deux mains autour de son nombril, soutenant son ventre douloureux. Mais… ?!

Dans un souffle, fruit d’un effort surhumain, elle démolit la barrière dans sa gorge et articule :
il ne bouge plus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Dim 4 Avr - 23:51

Dans lequel tout se précipite

Tout en poursuivant le massage du cou et des épaules de Line, Anna sentit que son amie commençait à se détendre, en fait elle ne disait rien semblant totalement ailleurs. Un petit sourire rassuré se fit jour sur le visage de la sage-femme improvisée.
Le calme fut de courte durée car soudain Line sortant de sa torpeur béate en un souffle fit :

Citation :
il ne bouge plus !

" Quoi ?! Qu'est-ce que tu racontes ? Y va pas nous faire ça maintenant ! Pas de panique, on se lève, fini la trempette et les douceurs des dieux, sors de là et en vitesse et allonges-toi sur ton lit, c'est l'heure !"

Anna tentait par tous les moyens de dédramatiser la situation pour ne pas inquiéter Line ce qui aurait pu avoir comme effet d'être encore plus tragique, mais au fond d'elle-même Anna n'en menait pas large. Certes elle avait déjà aidé des génisses à vêler, des juments à mettre bas, mais tout de même, il en allait de la vie du bébé et de la vie de Line.

" Bien, allonges-toi...attends, je t'installes des coussins. Tes mains,...oui, tes mains, aggripe toi aux montants du lit...serre fort...très bien...s'cuse moi ma belle, écarte un peu...serre pas les fesses ça sert à rien. Bouge pas j'explore...P...c'est ouvert ! T'es à dix doigts...enfin...trois doigts pour Lulu, cinq pour Sorcor, mais dix pour moi, j'ai des petites mains et des doigts fins."

Fallait voir Anna discuter avec Line de toutes les comparaisons de doigts, la main placée où vous savez et tâtonnant pour mesurer la dilatation et surtout chose ô combien essentielle de la grosseur des doigts.

" J'dirais finalement six doigts...pfff, cinq ? Non, cinq ce serait plus des doigts mais des saucisses...tu sens des trucs là ?...hein ? T'as pas envie de faire pipi ? Non ? T'es sure ? T'aimerais que j'm'affole un peu hein ? Ben j'peux pas ! Tu veux que j'te dises ? Je sens sa tête, ouais...alors comment t'envisages la chose ? Le bain c'est fait...pousse plus là...il arrive...quoi ? Tu sens plus rien ! Même pas l'envie de pousser ? D'accord...rentres dans ta bulle jolie Madame, ferme les yeux et ne parle plus. Respire à grandes expirations, gémit si tu en ressens le besoin, vomis si tu veux mais chut...laisse-moi faire.
T'es au complet ma jolie ! Bon, maintenant tu sors de ta bubulle et quand je te le dirais tu pouuuuuuuuuuusses fort en expirant, si tu te sens pas, pousse en apnée ! Crénondediou ! Maintenant !!! Pouuuuuuuuuuusses !


Anna appuie sur le ventre de la pauvre Line qui n'en peux plus, les deux jeunes femmes commencent à avoir très chaud, il fait une chaleur épouvantable dans la pièce...tu parles, c'est la trouille !

" Le bébé...le bébé...il est coincé ! veux plus descendre ! Nom d'un p'tit bonhomme, tu vas venir oui !"

Anna cesse d'appuyer sur le ventre de son amie et s'empare d'une de ses cuisses en la balançant de droite et de gauche, puis de gauche à droite. Change de côté et effectue la même opération avec l'autre cuissot.
Nouvelle inspection, Anna farfouille...bébé est descendu mais il fait le yoyo. Alors Anna se fâche toute rouge, son amie est au bord de l'évanouissement voire même pire, alors pour le bien de Line, elle hurle, lui fait très peur même mais elle connait bien celle-ci, elle sait que de temps en temps il faut la secouer fort pour qu'elle reprenne conscience et elle a foi dans son courage et sa volonté ; alors Anna n'hésite pas à lui faire encore plus peur :

" P...c'est la M...ça coince ! B...de M... tu vas pousser oui !..........................................................................
Line ! Il est là ! Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis Line, T'as réussi ma toute belle !...Hop là ! Doucement toi reste avec nous."


Le bébé est inerte, littéralement couleur bleu nuit d'un bel été. Alors Anna n'y va pas par quatre chemins, elle prend le bébé et le pendouille par le pied. Elle se tourne vers la pauvre Line complètement harassée et lui dit impuissante :

" Ca va pas te plaire Line, mais c'est la seule solution."


A ce moment elle administre une formidable claque sur la fesse du nourrisson qui ne tarde pas à reprendre des couleurs plus chrétiennes et à faire entendre une voix des plus tonitruantes.

" Désolée bébé, je ne voulais pas t'infliger dès tes premiers instants une première souffrance...bienvenue dans notre monde !"

Un noeud sur le cordon, un couteau bien désinfecté et voilà bébé libre comme l'air.
Anna en a les larmes aux yeux, elle ne peut réprimer des pleurs de joie.

" C'est une fifille ma chérie...elle est magnifique."

Elle le débarrasse du liquide qui imprègne son corps, la nettoie correctement puis la place dans les bras de Line.

" Tiens, regarde ton chef d'oeuvre...prends ce petit ange, gardes-le près de toi ce sera ton ange gardien, il a été envoyé pour te protéger.

Anna pleure comme une fontaine, la fille de Line est superbe. Elle aimerait partir pour les laisser en toute intimité, il y avait une telle fusion entre toutes les deux...

" Regarde...elle ouvre ses yeux...elle aime déjà le visage de sa mère...c'est beau de commencer une vie comme ça. Hier c'était l'histoire, demain ? Demain c'est un mystère, mais aujourd'hui c'est le cadeau, c'est pour cela qu'un cadeau s'appelle présent."

Puis émue de voir ces deux êtres dans une telle osmose parfaite, Anna embrasse Line, caresse le front de la petite fille et se lève discrètement en murmurant :

" Bon, je vous laisse toutes les deux, je vais apprendre la bonne nouvelle à tes deux garçons, ils doivent être impatients de t'embrasser. Je reviendrais plus tard pour te changer et jeter la secondine (placenta). Tout ira bien maintenant...Quelle belle famille !


Dernière édition par Marie le Mar 6 Mar - 2:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mar 6 Avr - 14:11

Dans lequel tout le monde se rassure

Sortant sans bruit de la chambre maternelle, Anna cligna des yeux. Elle fut aveuglée par la lumière du soleil déjà bien haut dans le ciel.

" Mon Dieu, quelle heure peut-il bien être ?..."

Son attention fut attirée par une petite voix fluette qui lui répondit :

" l'est l'heu...d'aller aux vêp.es "

Owen regardait Anna avec des yeux écarquillés. Elle fit le tour de la pièce du regard ; Féline sur les genoux d'Owen, et Stan qui s'était levé d'un bond interrogeant Anna avec des yeux désespérés. Celle-ci devait avoir une tête de déterrée car aucun des trois enfants n'osait lui demander quoique ce soit sur l'état de santé de leur maman et du bébé.
Féline connaissait bien sa mère, bien qu'encore petite elle savait qu'en fonction de l'expression de son visage, il valait mieux ne rien dire et laisser passer l'orage. Aussi sauta-t-elle telle une sauterelle des genoux d'Owen et alla se cacher sous le buffet du salon. Sur la table était déposé un magnifique bouquet printanier, mélange de bleuets, pâquerettes, jonquilles et autres primevères.
Anna comprit qu'elle devait être très très très fatiguée en voyant les figures malheureuses des trois enfants, aussi se hâta-t-elle de les rassurer.


" Les enfants, ce que vous êtes et ce que vous serez c'est à votre maman que vous le devez et que vous le devrez. La plupart du temps les belles choses se présentent par deux, mais dans tout ce que vous verrez, vous n'aurez jamais qu'une seule maman. L'amour de la votre est la plus grande des joies ; et sachez qu'elle vous guidera toujours, elle vous aidera à réaliser vos rêves et vos désirs, elle a foi en vous et vous êtes ses rayons de soleil...les garçons...vous avez une admirable petite soeur qui se porte très bien et..."

Mais déjà les deux enfants n'écoutaient plus et ils se précipitèrent à l'intèrieur de la chambre pour embrasser leur maman et faire connaissance avec leur soeur.
" Doucement !!!..."

Anna sourit et ne put s'empêcher de pleurer encore à la fois de joie et aussi de nervosité. Elle s'affala sur un siège et rejeta sa tête en arrière restant un long moment ainsi. Puis elle se redressa et chercha sa fille du regard. D'un geste apaisant elle l'invita à la rejoindre, elle avait tant besoin du réconfort de sa fille et de son affection. Sa fille, sa joie de vivre, sa motivation, son crédo.

" Féline...Féline, viens..."

La petite fille courut dans les bras de sa mère. " Comme je t'aime ma fille."

" Ze t'aim...maman...t.ès fo..t, pleu.e p.us maman..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Sam 10 Avr - 16:56

Fort heureusement Anna était là pour tout prendre en main et Line s'était contentée de se laisser douloureusement guider par son amie. Epuisée, impuissante, Line avait cédé à la panique. Elle avait réellement eu tellement peur de perdre l'enfant auquel elle s'était déjà beaucoup attachée qu'on aurait pu lire l'horreur et l'angoisse sur on visage lorsqu'Anna exhiba le nouveau-né inerte et d'une belle couleur bleu ciel sous le nez de la maman. Mais, ni une ni deux, Anna avait déjà fait le nécessaire et le bébé exprimait déjà à pleins poumons son entrée dans ce monde. Quel soulagement !

Une fille... Owen, Stan, vous avez une petite soeur, murmura Line. Des larmes coulèrent doucement sur ses joues, après la douleur, c'est l'émotion qui la submergeait.

Anna nettoya rapidement le bébé éploré et le plaça dans les bras de la maman qui n'attendait plus que ça. Elle gigote, elle pleure, signe qu'elle est en vie.


Sshh.. Doucement, ne pleure plus, maman est là... Ce que tu es belle toi, tu es magnifique... oui, une magnifique petite fille.

Déjà les pleurs de la petite s'étaient calmés, ses petites menottes avaient attrapé le doigt de sa maman et s'y étaient fortement aggripé. Line ferma les yeux un instant, sentant le petit coeur de sa fille battre faiblement contre le sien. Ses lèvres s'étrécirent en un large sourire, elle était soulagée et réellement heureuse.

Quelques instants plus tard la porte s'ouvrit à la volée. Ses garçons, pressés, déboulèrent dans la chambre. Line aperçut leurs mines anxieuses lorsqu'ils entrèrent dans la pièce, puis les étoiles dans leurs yeux lorsqu'ils virent leur maman et le petit être qu'elle tenait dans ses bras.


Approchez-vous les garçons, venez dire bonjour à votre petite soeur. Faites bien attention, elle est encore très fragile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Owen

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Sam 10 Avr - 17:27

'amaaaaannn !!!

C'était long... J'ai eu l'impression d'avoir attendu des heuuures ! Heureusement qu'il y avait Féline, en plus on a été ramasser des jolies fleurs tous les deux.

'aman c'est com'ça un bébé ? 'l'est 'jà tout vieux ?

Ben oui, tout frippé, on dirait une grand-mère ma petite soeur !

Maman m'a sourit puis elle m'a expliqué que c'était normal qu'elle soit toute frippée parce qu'autour d'elle, dans le ventre de maman, il y avait de l'eau. Elle m'a dit que c'est comme quand j'allais me baigner, si je restais trop longtemps dans l'eau mes mains devenaient toutes frippées elles aussi, mais qu'ensuite si j'attendai un petit peu elle redevenaient comme avant.

En fait... avant ma petite soeur elle vivait dans l'eau... comme les poissons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Sam 10 Avr - 18:17

Cette attente lui avait semblé interminable, il avait tellement angoissé qu'il en était maintenant tout retourné. Mais en voyant Line et la petite, ça valait le coup d'attendre ! Elle était si mignonne avec ses grands yeux, ses minuscules mains et ses tout petits pieds !

Il se souvenait de la naissance d'Owen, à l'époque ça ne lui avait pas fait ça. Il avait passé la journée dans une taverne de Murat à jouer avec des autres enfants. Oreste, Line et lui étaient ici depuis presque une semaine alors il avait pu se faire quelques amis, ça faisait près d'un mois qu'ils voyageaient de ville en ville sans s'arrêter plus de deux jours alors ça le changeait. Et puis un matin, sans crier garre, il avait un cousin. Line avait mis au monde tôt dans la nuit un petit garçon alors qu'il dormait déjà à points fermés, fatigué de sa journée trépidante ! Il était jeune, Owen aurait sans doute un tel souvenir plus tard.


- Line... et toi ça va ?
- Je vais bien, ne vous en faites pas, je vais vite me remettre.

Elle était exténué et ça se voyait clairement. Maintenant qu'ils étaient rassurés, il fallait la laisser se reposer.

Stan s'agenouilla doucement devant Owen et lui fit un grand sourire.


- On en a de la chance, tu ne crois pas ? Une autre fille à la maison !
Owen le regarda, perplexe, toujours plongé dans ses pensées.
- Tu viens, Owen, on va raconter à Féline comment est notre petite soeur ?
- Oh ouii, moi qui 'aconte ! à tout 'eur 'aman !

Alors qu'Owen était déjà parti en trottinant, Stan se tourna vers Line, un peu inquiet.
- Repose-toi maintenant et reprends des forces. Et ne t'en fait pas, je m'occupe d'Owen. Ne pense plus qu'à toi et à notre petite soeur.
Son visage s'éclaira d'un sourire, il embrassa Line sur la joue puis il regagna la porte de la chambre, mais avant de la refermer il s'exclama :
- Et puis, il faudra lui trouver un prénom maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Sam 10 Avr - 23:03

Dans lequel Stan se retrouve aux prises avec Anna

Anna, épuisée s'était endormie sur sa chaise. Féline quand à elle suçait son pouce et semblait veiller sur sa maman.

La porte de la chambre s'ouvrit, une grande cavalcade et Owen courut vers Féline.

"Féline ! Féline ! On a une p'tite soe... ! Viens on va deho.. ze vais tout te 'aconter !

Anna se réveilla en sursaut, Owen et la petite fille s'en allaient déjà dans le jardin, seul Stan restait debout dans la pièce, regardant puis baissant les yeux devant Anna. Stan était déjà un grand gaillard, très mur pour son âge et un sens des responsabilités très avancé. Il esquissa un petit sourire gêné à la jeune femme et rosit légèrement. Anna sourit tendrement puis s'avance vers lui, lui ébouriffe les cheveux, se baisse devant lui, prend ses mains et lui dit :

" Stan...tu es un petit homme maintenant, je te sens inquiet...pourquoi ? Est-ce ta maman qui t'inquiètes ? Votre devenir à Owen et Toi ?... je crois que je connais et que je comprends tes interrogations, je connais les réponses également alors je vais immédiatement te rassurer. Ta maman a eu un accouchement très difficile c'est vrai mais elle s'en remettra. Elle a seulement besoin de se reposer et surtout de calme. Elle a mis au monde une petite merveille, tu as une soeur qu'il te faudra protéger, aimer et lui faire découvrir le bon sens des choses. Je vais aller soigner ta maman, la laver, regarder si tout va bien, et surtout lui apporter un peu de sérénité. Pendant quelques jours il lui faudra beaucoup de tranquillité et de repos d'esprit et je compte sur toi pour faire le chef de famille. Je passerai ici tout le temps qu'il faudra jusqu'à ce qu'elle soit sur pieds. Je pense que tu as compris que Darkcelt ne reviendra probablement jamais et cela t'inquiètes...ben il ne faut pas, tu es en âge d'assumer pleinement un rôle de protection envers ton frère et ta soeur, il te faudra faire en sorte que ta maman te paraisse sereine, lui éviter autant que possible tout tracas inutile. Je vous aiderai comme je le pourrai et chaque fois que tu auras besoin d'appui tu pourras venir me voir. Jamais, je te le jure je ne vous laisserai choir ; ce serait mal connaître Anna.
Quand à ton devenir, ne t'en soucies pas, et ôte toi de l'idée que Line pourrait te mettre à la porte. Ca je ne le veux pas ! Tu n'as pas le droit de penser des choses pareilles, Line t'aime autant que ses deux enfants légitimes et une chose qu'elle ne t'a pas dit mais que je sais pertinemment c'est que Line compte énormément sur toi, au moins autant que ce que toi tu comptes sur elle.
Elle est dure la vie Stan, terriblement dure j'en sais quelque chose. Je crois que ton enfance s'arrête là mon grand garçon, tu passes maintenant à l'âge adulte...par la force des choses. Mais tu verras, c'est sans doute difficile parce-que de temps en temps tu voudras aller flâner avec tes camarades, mais saches que tu auras un avantage sur les autres, celui de l'expérience. Une bien maigre récompense je te l'accorde, mais tu seras apte à pallier aux inconvénients de la vie bien avant tout le monde, tu sera capable de répondre et de balayer les problèmes de l'existence parce-que tu auras acquis une maturité fort précoce. Il t'arrivera d'avoir peur, j'ai peur également moi aussi, ta maman a peur, mais ce ne sera pas par manque de courage non, au contraire, ce sera ta capacité à agir face à la peur qui fera de toi un homme courageux."


Anna se tait, se relève et l'entoure de ses bras. Stan est presque aussi grand qu'elle maintenant. Elle l'embrasse sur sa tignasse et termine en lui disant :

" Voilà, maintenant je vais m'occuper de ta maman, elle doit languir d'être changée...les deux petits sont occupés dans le jardin avec leur insouciance, laissons-les à leur joie d'être ensemble. Quand à toi si tu profitais pour aller vaquer encore un peu avec tes copains ? Hein ! Qu'est-ce que t'en dis ? Je m'occuperai du repas pour ce soir allez, file !"

Stan sortit de la pièce, Anna était certaine que ce petit homme allait gamberger dans sa tête et réfléchir à ce qu'allait devenir sa vie désormais.
Puis elle ouvrit discrètement la porte de la chambre de Line...
Moment indescriptible, Line avait le visage terriblement creusé et livide mais son beau sourire semblait effacer son éreintement. La petite dans ses bras ne cessait de regarder sa maman, un moment elle crut même la voir sourire. Anna crut que son coeur allait exploser, elle ne put retenir des larmes qui ne cessèrent pas de couler pendant un long moment. Il semblait que le monde entier n'attendait que cette merveilleuse naissance pour recommencer à vivre. Anna n'oublierait jamais cet instant volé à Line et sa fille...ce moment présent fut le plus merveilleux instant qu'il lui ait été donné de voir ; Line et sa fille étaient dans une bulle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stan

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Dim 11 Avr - 12:54

Sans un mot, Stanislas acquiesçait les propos d’Anna. C’est tout à fait vrai qu’il était inquiet, mais pas vraiment pour les raisons que lui citaient Anna. La seule chose qu’elle avait mit dans le mille était son inquiétude pour la santé de Line. Il tenait énormément à Line, sans vraiment en comprendre la véritable raison, et il ne fallait pas qu’il lui arrive malheur, pour Owen, et pour cette petite fille. Ils avaient droit eux aussi à une enfance heureuse… Pour ce qui est du reste, il le savait déjà. Anna l’ignorait certainement mais très tôt il avait du assumer le rôle de l’ « homme de la maison », beaucoup trop tôt au goût de Line d’ailleurs, mais ce qui est fait est fait.

Malgré son jeune âge, Stan avait déjà traversé un bon nombre d’épreuves. Son enfance avait été assez difficile, il avait beaucoup voyagé en compagnie de sa mère et avait très peu connu son père. Malgré tout elle l’avait entouré d’amour, elle était prête à tout pour son fils. Mais un jour, elle commença à avoir nombre de soucis, trop important pour être supportés par son jeune fils et trop dangereux pour qu’il soit entrainé avec elle, alors pour le bien de Stanislas elle le confia à son frère Oreste, à l’époque Stan n’avait encore que 8 ans. La maison de son oncle abritait également une femme, Lineluna, qui lui était alors totalement inconnue. Etre confié, du jour au lendemain, à un nouveau foyer est une épreuve déstabilisante pour un garçon de son âge. Cependant, il s’entendait très bien avec son oncle et avait encaissé le fait sans rien dire, pour pouvoir revoir sa maman au plus vite. Mais depuis il ne l’avait revu qu’une seule fois avant qu’elle disparaisse de nouveau… Il avait accusé le coup, s’était rapidement habitué à sa ‘nouvelle vie’ et recevait toute la tendresse de Line. S’occuper d’un jeune garçon n’avait pas du lui être facile tous les jours, elle qui n’avait pas encore d’enfant. Un an plus tard, Line mis au monde son premier enfant, un garçon. Stan aima tout de suite Owen comme un frère. Mais comme tout bonheur est éphémère, alors qu’ils menaient tous les quatre une vie agréable, son oncle Oreste quitta ce monde pour toujours suite à une maladie incurable. Owen avait à peine un an et Stan approchait seulement les 10 ans. Line, profondément affectée par la perte de son compagnon sombra dans un mutisme total, malgré sa tristesse il se devait de veiller sur sa famille comme son oncle l’aurait fait, comme un homme. L’arrivée de Darkcelt dans leur vie avait un peu soulagé le poids qu’il portait sur ses épaules, mais malgré tout il accompagnait déjà Line dans les travaux de la maison et partait travailler durant la journée pour rapporter à la maison de quoi manger à leur faim.

Durant toute la tirade d’Anna, il se contentait de hocher la tête en silence.

Peur que Line le mette à la porte ? L’abandonner au profit de ses véritables enfants, jamais il n’avait pensé que ce fut chose possible. Line l’avait toujours aimé comme son propre fils. Elle avait fait preuve d’énormément de pédagogie à son égard, ainsi il n’avait ressenti aucune frustration à la naissance d’Owen. Il avait tout de suite compris qu’un nouveau-né demandait plus d’attention qu’un jeune garçon, et qu’il fallait des heures de patience pour comprendre leur langage, mais toujours Line lui avait fait comprendre qu’il était tout aussi important qu’Owen à ses yeux. Aussi il ne doutait pas une seconde du fait que Line puisse le mettre à la porte. Anna se faisait-elle du souci pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Dim 11 Avr - 14:16

Line regardait tendrement sa merveilleuse fille. Ses grands yeux emprunts de curiosité pétillaient, elle découvrait peu à peu le monde qui l’entourait pour le plus grand bonheur de sa maman. Ses petites menottes toujours fortement agrippées au doigt de sa maman. Le teint de sa peau commençait doucement à retrouver des couleurs plus rassurantes.

J’ai eu si peur de te perdre toi, mais tu es radieuse, je suis rassurée maintenant. Ne me fait plus de telles frayeurs d’accord ?

La maman fit un tendre sourire à la fillette, qui lui répondit par un petit cri aigu.

Oh ce que tu es chou, vraiment trop mignonne ! C’est vrai ça, il te faut un prénom maintenant ma petite puce. Mmhh… Qu’est-ce que tu dis de Nya ? C’est un diminutif de Niahm, ça vient de brillante. Mon étoile, mon petit ange comme dit si bien Anna, je trouve que ça te va à merveille, ça te plait ?

Line elle aussi semblait rayonner malgré son épuisement. Une fille ! Elle était si heureuse d’avoir mis au monde une fille, elle qui avait l’habitude de se retrouver entourée d’hommes. Eux aussi ça allait les changer, un bébé à la maison ça allait mettre un peu d’animation !

Anna n’allait pas tarder à revenir pour lui enlever sa fille afin de s’occuper d’elle à nouveau. Mais pour le moment Line profitait de sa belle Nya, de ces purs instants de bonheur qu’on voudrait qu’ils ne s’arrêtent jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Dim 11 Avr - 16:04

Dans lequel Anna se transforme en garde-malade

Anna s'approcha lentement du chevet de Line, elle s'en voulait d'interrompre une telle complicité mais la santé de Line en dépendait et puis elle allait avoir toute la vie pour câliner sa fille. Elle sourit tendrement à son amie, les regarda tous deux encore un long moment puis elle fit un immense effort pour lui dire :

" Si on s'occupait de toi maintenant ma belle hein ? Qu'en dis-tu ? Il serait temps de faire un brin de toilette pour paraître encore plus belle aux yeux de ta fille. Au fait, tu lui as trouvé un prénom ?........
Nya... Nya, c'est joli Nya, peu commun mais tu as une fifille peu commune. C'est un prénom qui lui va à ravir...Enchantée de te connaître Nya ! Maintenant je suis désolée de faire la rabat-joie mais je vais m'occuper de ta maman et je vais te déposer dans ton joli berceau."

Elle souleva le petit lit qu'elle déposa près du lit de la maman sur deux montants de bois courbe puis s'empara le coeur déchiré de la petite fille qu'elle coucha dans son berceau. Pas de cris, pas de pleurs, toujours les yeux ouverts elle découvrait sans doute sa nouvelle existence. Ceci fait elle put s'occuper de la maman toute à son aise.

" Bien, ma jolie, voyons voir...mmmhhh, tu vas me faire le plaisir de prendre du repos, tu es épuisée. Ecoute, ne t'inquiètes pas, je préparerai les repas pour tes enfants, je ferai ton ménage, m'occuperai du linge jusqu'à ce que tu puisses courir tout autour de Dole sans t'arrêter. Et surtout pas de contestations ni d'imprudences hein ! Penses à tes enfants qui ont besoin d'une maman en pleine santé et non pas d'une déterrée qui tôt ou tard ne pourra plus assumer ses tâches...et puis, penses un peu à moi aussi, je ne voudrais pas te pleurer éternellement...et puis j'ai grand besoin de toi, de ta joie de vivre, de ta malice, de...plein de choses quoi !...au fait, question importante...comptes-tu l'allaiter ou bien prendre les services d'une matrone ? Mon humble avis ; mais ce n'est qu'un avis, tu devrais d'abord reprendre des forces et l'allaiter ensuite. En attendant Lulu pourrait très bien te suppléer...enfin, c'est toi qui vois ma jolie. Bon, allons-y. Excuses-moi Line..."

Anna releva les draps du dessus et inspecta ce qu'il y avait à inspecter. Le drap de dessous était couvert de sang coagulé, Line reposait au milieu de la secondine et baignait dans un liquide mêlé de sang et de liquide amniotique. Elle s'empara du placenta et l'enfouit dans un sac de toile. Puis elle retourna Line sur le côté lentement, replia les draps souillés et en même temps en plaça un autre propre. Elle refit la même opération de l'autre côté et en un tour de main Line put se sentir au sec. Les draps furent déposés dans un autre sac de toile. Elle irait les laver plus tard. Puis, un doigt sur sa bouche elle murmura :

" Je reviens...ne bouge pas hi hi hi ".

Quelques secondes plus tard elle revint avec des linges, de l'eau chaude et des sachets d'herbe. Elle plaça entre les jambes de Line une cuvette en étain puis s'empara d'une jarre où elle versa l'eau chaude. D'une main elle appuyait souplement mais fermement sur le ventre de Line pour évacuer les derniers déchets, de l'autre elle nettoyait l'objet de ses douleurs avec l'eau chaude. Ceci fait elle confectionna un cataplasme à base d'achillée, plante hémostatique, cicatrisante, calmant les douleurs et ô combien tonique, afin que ses organes puissent retrouver toute leur fermeté, puis déposa le pansement sur son ventre.
Elle reprit un peu d'eau chaude et fit macérer quelques feuilles d'ortie et de bouleau. Une fois l'infusion terminée elle en versa une tasse et demanda à Line de tout boire.


" C'est pas bon, mais tu bois tout ! Que cela te plaise ou non...cela permettra à ton corps d'éliminer toutes les toxines emmagasinées. C'est un excellent purificateur !"


Le ton d'Anna était ferme, sans équivoque ; mais tout ce qu'elle faisait c'était pour le bien de son amie. Anna ressentait une infinie douceur et avait pour elle une réelle affection. Son amitié était sincère. Line l'avait beaucoup aidé auparavant et avait été la seule à prendre le temps de l'écouter à un moment de sa vie où les décisions et les choix s'avéraient primordiaux. Aussi Anna lui serait redevable pour toujours. Elle se battrait pour elle jusqu'à y laisser sa peau s'il le fallait. Alors ; qu'était un soin et un peu de temps à consacrer à une amie en comparaison de toute la joie qu'elle lui avait offerte ? Longtemps Anna avait été déçue par la fadeur des gens alors elle a patienté, se raccrochant à un idéal espérant que l'existence mette sur son chemin un frère ou une soeur d'âme...
Et puis au moment où elle s'y attendait le moins, Line a croisé son chemin, un sentiment s'est fait jour...et ce sentiment est devenu tellement précieux qu'elle se surprend parfois à avoir peur qu'il disparaisse. La déception serait trop forte...toujours est-il que même éloignée d'elle parfois elle ressent sa présence à ses côtés. Line c'était devenue un coeur en accord avec Anna...

Ensuite Anna entreprit de la nettoyer totalement. elle ôta sa chemise trempée de sueur, prit des linges propres, les imbiba d 'eau tiède et y versa quelques gouttes d'huile aux senteurs parfumées. Lorsque les ablutions furent faites elle la massa avec un onguent délicat et quelques minutes plus tard Line retrouva forme humaine. Elle battit quelques oreillers et lui replaça dans le dos, la revêtit d'une longue tunique et déplia un second drap pour l'en couvrir. Puis elle s'assit près d'elle et entrepris de démêler sa chevelure et de la coiffer. Tout en exerçant des allers et retour avec sa brosse Anna en hésitant dit à Line :


" Line...faut que je te parle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mar 13 Avr - 19:39

Dans lequel Anna se révèle à Line

Elle coiffait toujours Line, qui jetait de son côté des regards protecteurs à sa fille. Anna ne savait pas comment aborder le sujet douloureux de Darkcelt. Celui-ci n'avait plus donné de signes de vie depuis maintenant 11 jours...cela lui rappela des moments douloureux. Finalement elle préféra éviter le sujet de peur de noircir un si beau jour, mais lui parla d'elle. Anna en avait besoin. Elle ne demandait pas de soutien, pas de conseils, seulement une écoute.
Alors elle se lança...


" ...Ouais...les hommes...c'est comme ça...et pourtant à force de penser aux hommes ben y'a des choses qui commencent à arriver.
Dans la vie il y a deux sortes d'évènements : les hasards et les commandités ; ben moi j'avais commandité...lentement. Je le matais mon bellâtre avec une tendresse mêlée de convoitise. C'était un homme quoi, tout simplement ; mais un homme soucieux d'assurer son territoire...et moi je ne veux pas être un territoire ; lui consacrer ma vie suffisait quoi ! Mais il fallait qu'il m'en donne un peu aussi.
Et pourtant je ne regardais personne d'autre que mon doux. Pfff, c'est du rêve les hommes, du rêve en faux, des égoïstes blasés. Il m'a collé un pantin dans le tiroir et vogue la galère ! L'existence érode tout. Elle fatigue les passions, elle a fatigué la mienne. C'est comme les fleurs, ça croît, ça fleurit et ça meurt. Ben le bonheur c'est pareil, tu t'organises, tu fignoles, tu le veux beau ton bonheur. Il tourne autour de toi ! Et lui, le bonheur et ta pomme on s'enlacent...mais il arrive un moment où ça ralentit, et un jour on s'écrase. On s'écrase tous comme une bouse tombée du fion de la vache. Fini l'amour, plus rien de comestible. L'amour digéré s'étale alors qu'avec l'amour évacué on conserve des fleurs et des apparences de prairie. Nuance ! Et là on peut dire qu'on s'est totalement libéré enfin de cet éphémère bonheur."

Silence. Les secondes passent, repassent puis se dépassent. Le temps de réfléchir à tout cela et se dire qu'on avait bien fait d'agir ainsi ; enfin...qu'on n'y est pour rien dans ces malheurs existentiels et qu'on se demande pourquoi la vie n'a pas été clémente et qu'un cadeau n'aurait pas été pour déplaire à un destin qui s'usait.

" ...pis après, quand j'assumais et que je jouissais pleinement de ma joie ; j'veux dire de la drôlesse qui se goinfrait dans mon ventre et que celle-ci m'en faisait voir de toutes les couleurs me mettant mille fois à plat, lorsque mon dos me tiraillait, que mon corps et ma volonté se refusaient à lui pour cause d'épuisement et parce-que la gueuse s'en donnait à coeur joie dans son placard, et bien lui il se payait mémère sur mémère...pour son prestige, pour son plaisir et pour l'hygiène selon ses dires...quelle superbe virilité !
Il m'a donné envie de vomir. Je ne lui ai jamais rien dit de ma misère, il s'en serait pourléché. Alors je l'ai foutu dehors et depuis j'étanche ma gosse sans manières, sans maraud susceptible de me pourrir la vie, en toute discrétion et j'en suis fière."


Anna ôte ses petites fesses du lit de Line et repose la brosse à cheveux. Elle s'avance vers la porte de la chambre puis se retourne encore une fois vers son amie :

" J'ai la haine des hommes ; la haine t'entends ! J'te dis ça parce-que ma vie a tourné autour d'eux et qu'ils m'ont rendu malheureuse. Faut pas en faire une généralité. T'en as perdu un qui t'aimait, c'était pas sa faute ni la tienne. Puis un deuxième...celui-là on sait pas où il est passé.
Mais sans doute est-ce parce-que tu sais te faire aimer...sans doute...sans doute également m'y suis-je mal prise ou que je ne sais pas aimer, ou bien j'en suis incapable. Ouais...sans doute.
'fin, un homme pour moi ça vit con, ça rit con et ça perd pied. Service, famille, patrie...non, pas famille, la preuve ! Ca raconte partout qu'on ne tourne pas rond nous les femmes; ben voyons ! Ils ne sont jamais là quand on a besoin d'eux, facile après de nous fustiger.
Note bien ma chère qu'un homme c'est con ; tout ce qu'il dit ou ce qu'il fait est con et quand en supplément il décide d'être con ! Alors là ! Ca gagne en intensité connesque. Tu piges ?
Des fois j'ai des idées de massacre qui me grimpent au cervelet. Je ne sais pas comment je me retiens de ne pas foncer dans le tas et de partir à la conquête des molaires..."


Un silence, Anna se détourne de line et essuie ses yeux grossièrement puis elle change de sujet :

" Bon, je vais préparer le repas. J'ai tué deux grosses poules hier matin. Ca nourrira tes hommes, je te prépare le meilleur morceau avec un bon bouillon puis des morilles, tu verras c'est délicieux et ça te requinqueras...j'envoies Owen avec Féline chez moi pour qu'ils me ramène les provisions. En même temps Lulu couchera ma fille après l'avoir faite dîner...au fait cette petite Nya va probablement bientôt réclamer sa pitance. Essaies si tu veux de l'allaiter, si tu te sens trop faible tu as toujours un recours : la belle Lulu !!! Je prends ton linge sale et je cours le laver à la rivière, pendant ce temps-là essaie de te reposer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Mer 14 Avr - 20:23

Et voilà, fin de la pause. Anna avait eu du mal à séparer la maman de la fille qui la tenait toujours fermement de ses petites mains. La petite Nya reposait maintenant tout près d'elle, les yeux grands ouverts sur le monde.

Evidemment, comme elle l'avait supposé, Line s'apprêtait à contester au fait qu'Anna s'occupe de son ménage, popote, vêtements et tout le tintouin... Ayant été prise de court, elle se contenta de sourire, admirative devant la gentillesse de son amie à son égard. Et puis, elle se sentait réellement éreintée, et même un peu vaseuse, Anna avait raison, ce n'était pas bon de faire tant d'efforts. Et puis elle pourrai au moins s'accorder quelques jours de repos total après son accouchement difficile, ce ne sera certainement pas de trop. Anna posa ensuite le problème de l'allaitement.


Eh bien, tu sais, j'ai déjà allaité Owen lorsqu'il est né. Je trouve que c'est important. En plus d'un contact avec le bébé, j'ai l'impression que ça leur permet d'être plus sereins. En général les petits se sentent bien dans les bras de leur mère, tu ne crois pas ? C'est pour ça que je compte bien allaiter Nya également.
Mais tu as raison sur un point, les premiers temps vont être assez durs pour moi, je ferai donc appel à cette brave Lulu pendant quelques temps, tu voudras bien la prévenir pour moi ?


Après un bref aggrément à sa requête, Anna lui refit une beauté à l'aide de sa collection d'herbes et d'huiles aux senteurs parfumées. Avec toutes ses attentions et ces senteurs agréables, Line se sentait chouchoutée ! Comme elle l'avait prédit, son mélange était tout bonnement infecte, mais Line avait confiance en Anna et termina le brevage sans broncher.

Puis vint l'heure des confidences, des mots durs, intransigeants et impitoyables, qui dépeignaient à merveille l'une des parts de la personnalité de son amie. Cette haine sans merci pour ces êtres qui la firent tant souffrir autrefois. Line connait bien le caractère de son amie, ses douleurs sont ancrées au fond d'elle-même, et parfois, sans crier gare, elles reviennent sur le devant de la scène alors qu'on ne leur a rien demandé que de se faire toutes petites au fond du tiroir dans lesquelles on a eu tant de mal à les enfermer. Ce sentiment elle le connait bien, elle a beau faire la forte, au fond elle n'a fait que s'appliquer à enfouir tout les mauvais côtés de son existence pour ne garder que les meilleurs, seulement le déluge est si vite arrivé.


- "T'en as perdu un qui t'aimait, c'était pas sa faute ni la tienne. Puis un deuxième...celui-là on sait pas où il est passé."

Tout se brouille dans la tête de la brunette, les paroles d'Anna comme un grésillement, son coeur qui l'étouffe, ses joues qui rosissent.

" ... un homme pour moi ... ne tourne pas rond ... tu piges ? ... foncer dans le tas ... tué deux grosses poules ... avec un bon bouillon ... Owen avec Féline chez moi ... la belle Lulu ... à la rivière ..."

Anna cesse de la regarder, essuyant furtivement quelques larmes égarées. Elle retrouve son punch habituel, fuyant certainement sa douleur de toutes ses forces, à la fois rageante de cet instant d'égarement et ravie de voir que Line avait repris quelques couleurs, elle la laissa se remettre des récents évènements tout en la déchargeant de sa lessive.

- ..merci Anna ! Je vais me reposer maintenant.

Il n'en fallu pas plus, à peine la porte refermée, Line fondit en larmes. Cette fois Anna avait fait preuve d'un cruel manque de tact en remettant cette histoire sur le tapis. C'est un fait, la blessure de son coeur a beau s'être refermée, jamais elle ne pourra s'en remettre totalement. Le sort s'acharnait-il sur elle ? Pourquoi fallait-il qu'elle perde tous les hommes qu'elle aimait ? Son premier compagnon, parti avec la première venue la veille de leur mariage. L'amour de sa vie, emporté par un terrible mal quelques mois à peine après la naissance de leur fils. Et Dark... que va-t-il lui arriver cette fois ? C'en était trop de voir ses enfants perdre leur père sans même les avoir connus, Line pleurait comme une fontaine, assise sur son lit, la tête enfouie dans ses draps.

Et comme tout angoisse est communicative, Nya se mit elle aussi à crier son malheurs à pleins poumons, pour le plus grand bonheur de Line.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Jeu 15 Avr - 18:17

Dans lequel Anna aurait mieux fait de se taire

Owen était déjà de retour lorsqu'Anna se décida à rentrer chez elle pour laver le linge de Line. Le petit garçon déposa les volailles sur la table de la cuisine et de sa petite voix douce lui dit :

" Féline elle manze ave. Lulu..."

La jeune femme lui sourit et lui dépose un baiser sur le front. Puis avant de s'en retourner elle installa les deux poules sur le feu pour les faire rôtir, nettoie les champignons et les fait cuire. Ceci étant fait elle les apprête avec du vin du Jura et assaisonna en fonction.
Une fois rôties à souhait les poules furent placées dans une grande marmite où grésillait un gros morceau de lard et de la graisse d'oie, elle les arrose d'un mélange d'eau et de vin puis demande à Stan :


" Tu les retournes toutes les dix minutes pendant une heure. D'ici là je serais revenue. Tu veux bien ?"

Elle quitte le domicile de la petite famille pour se rendre chez elle. Etrangement elle ressentait une immense douleur à l'estomac. Elle ferma les yeux, prit une logue inspiration et murmura :

" Tu aurais mieux fait de te taire plutôt que de raconter des choses inutiles et déplaisantes..."

Elle tapa à la porte de son logis et entra discrètement.
Lulu était en train de coucher Féline et l'endormait avec des histoires que seule cette brave femme pouvait connaître. Elle embrassa sa fille, déposa le linge de Line dans un coin puis s'affala sur une chaise.
Lulu comprit qu'Anna était soucieuse. Elle borda Féline, rejoignit la maman dans la cuisine et s'assit face à elle.

" Lulu... je me déteste. J'ai fait une énorme bêtise et j'ai peur...j'aurais dû me taire et lui parler un autre jour, mais là, ce n'était vraiment pas le moment. Moi et ma grande gueule !"

Anna se lève et rejoint Lulu, se met à ses genoux et repose sa tête sur ses énormes cuisses.

" Mais pourquoi lui ai-je parlé des hommes ! Qu'est-ce qui m'a pris ? Line doit me haïr j'en suis certaine. J'ai noirci son bonheur. Elle ne m'a rien dit mais je l'ai compris. Ah ! La parole est une arme à double tranchant, mieux vaut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler et j'aurai mieux fait de m'interroger sur les raisons de ma décision de lui causer. Sans doute en avais-je besoin. Pfff, j'ai bien peur que notre amitié en ait pris un coup...ben ce sera bien fait pour ma gueule !"

Anna relève la tête et semble implorer sa confidente.

" Mais enfin Lulu ! Qu'aurai-je dû faire hein ? Ne rien dire ? La préserver d'une vérité, d'un évènement qui la blessera un jour ou l'autre et d'une façon encore plus cruelle en apprenant que son tendre ne reviendra sans doute plus par quelqu'un d'autre qui ne prendra aucune mesure de complaisance, qui la regardera s'effondrer et qui se donnera un plaisir malin en lui disant d'une voix navrée : " Comme je te plains."

" Je vais vous dire Lulu ce que je pense et comment je peux prouver que je suis son amie...je suis là par tous les temps, elle peut me faire chercher quand elle a besoin et à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Je suis capable de l'écouter, de la divertir, de ne rien dire, de ne pas juger, de l'accepter telle qu'elle est, de partager ses joies mais aussi ses peines, de lui dire ses quatre vérités en face sans la blesser, aller de l'avant pour elle ou bien m'effacer si elle me le demande, de l'aider à trouver le bon chemin; Je peux être en train de pisser, elle me demanderait de l'aide et bien j'arrêterai même si j'ai encore envie et en me remontant les braies j'irai l'aider...mais là...je crois que je lui ai démontré des signes d'insécurité...elle n'avait pas besoin de ça...pas aujourd'hui."

Lulu lui caresse le visage de ses gros doigts boudinés. C'est alors qu'Anna découvre une autre face, un autre côté de la personnalité de la matrone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Ven 16 Avr - 2:20

" Ma choute, il se produit toujours des faits nouveaux dans une relation, qu'elle soit amoureuse ou amicale. La vie manque de bon sens. Les gens aiment se détruire parce qu'ils sont minables et encore plus minables pour les autres, chiens et chats, charognes en tous genre, salopes de partout, bilieux, pourris, pervers ; c'est à qui secouera l'autre le plus fort jusqu'à sa mort ; jusqu'à l'oubli. On ne peut pas toujours réussir, des fois on l'a dans l' c... petite Anna ! Je t'explique mon cas...

Mon mignon d'alors, y'a belle lulure, il disait comme ça que j'lui portais d'l'émoi, qu'j'étais son idéal, bref de la jactance à n'en plus finir. Y causait, y causait même en plein z'ébats ! L'était bel homme, bien fini, une bonne tête de porc, mon genre quoi...
J'me suis sentie plutôt flattée qu'y m'choisisse ; alors j'me dis : Lulu tu te dois d'être utile au pays, tu t'dois. J'usais toutes mes qualités requises, toutes les combines et les positions. Il en râlait de bonheur le bougre ! Alors j'lui dis, vois un peu c'que c'est la Franche-Comté au plumard !...Aaaaaah faut pas traiter l'amour à la légère hein ! Il s'en est tellement régalé d'la Lulu qu'il en louchait le cher petit...ce fut une tranche de vie quoi...pis un jour y rentre dans une fureur, mais une fureur à t'en faire péter le dessous d'table. Y'm colle un coup d'chausse sur le nase, m'éclate la figure et m'traite de charogne et tout et tout. Ac'temps là j'avais pas tant d'prestance que maintenant sinon j'y aurais éclaté sa belle gueule de bravache.
Depuis j'me lâche, aucune pitié pour les cons, alors j'me fais payer et grassement encore pour tous plaisirs qui combleraient."


Lulu se tait et caresse la tête d'Anna, puis elle reprend plus...philosophe :


" Anna, l'amitié c'est ne pas dire de mensonges, mais cela n'équivaut pas à dire toute la vérité. Tu te dis que tu aimerais qu'on te dise la vérité, on se retranche derrière cette idée mais on n'est jamais certain que l'autre pense de même.
On doit dire la vérité quand on nous l'demande. Sinon de quel droit se permet-on de l'asséner ? Révéler une vérité peut-être vécue comme une violente intrusion, surtout si en face la personne n'a pas envie de l'entendre. Survaloriser la vérité c'est prendre le risque de provoquer de réels dégâts.
Tu es une authentique Anna, tu ne dis jamais de choses fausses. Ton amitié envers Line je la connais et je sais qu'elle est sincère, ça se lit dans ton regard. Tu t'interdis tout mensonge pour que ton âme soit axée sur le respect de l'autre...déjà tu t'est rendue compte de ton erreur, attends de voir sa réaction envers toi et ensuite...tu t'excuseras et tu aviseras."


Ainsi parla Lulu la grande dans sa superbe splendeur.

" Bon, et si nous allions voir la merveille que cette brave Line nous a pondu. Mes mamelles ont besoin d'être tirées !"


" Je vais à la rivière laver le linge, assurez-vous que Féline dort et rejoignez-moi chez line."

Elle embrassa très fort Lulu et se précipita vers les eaux de la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lineluna

avatar

Nombre de messages : 1084
Localisation : dans ses bras, à jamais
Date d'inscription : 15/12/2007

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Ven 16 Avr - 3:06

Elle n'en mène pas large la Linette, en larmes, ses pleurs couverts par les cris de sa puce.

Bon ça suffit, après tout elle était dans le vrai Anna ! Même si Line ne voulait pas voir la vérité en face, elle aurait bien à l'assumer un jour ou l'autre. Y en avait un dans le temps, y a pas si longtemps d'ailleurs quand on y repense, qui l'avait fait espéré à en perdre la raison. Y'avait pas que la raison qu'elle avait perdu d'ailleurs, y avait l'appétit aussi, et puis tout un tas d'autres choses aussi désagréables. Y'avait fallu qu'une amie la tire de sa torpeur à l'époque, sans elle Line serait surement morte de désespoir à force d'attendre l'impossible.


Aller faut s'reprendre un peu, on ne va pas se laisser aller pour si peu ! Puis j'ai l'habitude hein, je sais à quoi m'en tenir maintenant, pas de quoi casser trois pattes à un canard ! J'ai jamais eu de chance avec les hommes, je leur parle de mariage et ils disparaissent dans la nature, préférant courir une autre drôlesse qui n'ira pas les enchainer, si c'est pas ça je pond un beau bébé et ils disparaissent de plus belle, à croire que ça leur plait pas aux hommes d'être papa. C'est beau pourtant la paternité, m'enfin va dire ça celle qu'ils poussent du lit pour aller calmer leurs gosse et dormir en paix.

Essuyant ses larmes du revers de la main dans un long soupir, elle tourna un regard attendri vers sa fille.

Aller viens là ma belle, calme toi, maman va bien s'occuper de toi, et puis tu as deux grand-frères formidable, ça vaut bien tous les hommes du monde ça, tu ne crois pas ? Sshh.. cesse de pleurer, oui voilà, ça va mieux ? Maman va bien, pas très en forme mais ça va revenir, faut pas t'en faire. T'as pas fini de couiner, tu as faim c'est ça ? Évidemment que tu as faim !

Line aurait bien voulu l'allaiter elle-même, mais dans l'état où elle était elle doutait en avoir la force. Et puis une maman qui n'est pas en forme ne peut pas faire du bon lait, elle avait déjà failli la perdre, fallait pas que la petite meurt de faim par sa faute.

Je suis désolée de te faire attendre ma petite puce, bientôt je pourrai le faire moi-même, mais en attendant tu iras gloutonner sur d'autres mamelles. Encore un peu de patience, elle ne devrait plus tarder maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akidora.forumpro.fr/
Lulu

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Ven 16 Avr - 3:09

Elle est écarlate la dodue, fringuée par on ne sait pas qui et on ne sait comment, car figurez-vous malgré ses 300 livres bien pesés elle a quand même eu le mérite d'avoir trouvé des braies à sa taille ; des braies ! Pas une robe ! non non, des braies ! Imaginez le tableau : ses nippes bien collés aux parois mettant en évidence ses formes envieuses. Elle porte de surcroît une chemise violette confirmant l'ampleur de ses mamelles laitières. Ah ! ca vous mettait du vague à l'âme j'vous jure !

Anna la réceptionne et visionne le tableau, elle lui demande s'il ne lui restait pas une longue robe auquel cas elle était prête à aller lui en acheter une.
Lulu la remercie en lui appliquant deux gros baisers claquants sur les joues et en manquant une fois de plus de l'étouffer mais qu'elle ne voudrait pas déranger et qu'en plus elle rechignait à revêtir les oripeaux dévolus à son sexe.
Lulu s'est en plus accroché aux oreilles...quoi au juste ; ça ressemble fort à des cerceaux sur lesquels sont perchés des espèces d'oiseaux accrochés à une branche de cerisier taillé dans un rocher tout droit sorti de la mine doloise. Elle s'avance vers Line et fendille de partout la montreuse de fesses...

" Dame Linananaaaaaaaaaaaaaaaa !!!! quelle merveille vous nous z'avez pondu lààààààààà !!!"

Et paf ! Ce qui devait arriver arriva ! En se penchant les braies ne résistent pas tsss tsss...mêmes cousues par Line la meilleure couturière de la région, elles n'auraient pas pu résister.
Scccccrrraaaaaaaaaaatttchhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!

Et voilà notre Lulu pas bégueule pour deux deniers, plus pucelle déjà depuis une éternité, irrésistible, prise en flagrant délire de propagation de matériel obscène. Ses braies décousues pendouillent que par un fil, elle est affublée d'une élégante culotte couleur parme et de bas noirs et bleus verdissants.
Line déjà essoufflée et pas encore remise de son accouchement, tente de se relever sur un coude...la pauvrette ! Elle fait signe à Anna de prendre un drap pour envelopper la grosse afin de cacher ses prodigieux avantages, mais Lulu ne veut pas ; comme elle dit :

" Je m'apprécie à ma juste valeur..."

Les causes les plus justes sont celles qui ont le plus de mal à s'imposer, Anna lui explique qu'elle craint que ses formes ne jettent l'émoi parmi la paisible population doloise et lui rappelle qu'elle a une réputation à tenir.
Les deux jeunes femmes sont à bout d'arguments lorsque Lulu consent finalement à se couvrir et enveloppe théâtralement ses mille bourrelets éléphantesques.
"Sa Majesté" alors inspire profondément et se fend d'un sourire miséricordieux. Elle s'empare avec beaucoup de délicatesse du nourrisson qui à son tour spontanément, sans qu'on lui explique (c'est beau l'instinct quand même) tétouille goulument la mamelle de la matrone.
La voluptueuse fond littéralement. Lulu elle est énorme, elle est impudique mais c'est un amour de femme qui n'hésite pas à prendre du temps pour que les autres puissent être heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Nombre de messages : 249
Age : 30
Localisation : Nulle part
Humeur : bonne en général, mais faut pas m'emm...
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   Ven 23 Avr - 9:14

La scène est déroutante.

Faut imaginer, une main de plus de dix livres capable de battre le fer à poings nus, empoigner la petite Nya comme une plume.
Vous avez beau ouvrir de grands yeux ronds effarés, porter les mains à votre bouche, crier au grand Aristote, invoquer tous les saints de la Terre et Lucifer par la même occasion, vous restez béats devant ce monument de douceur (monument oui, c'est le mot).
Et voilà Lulu qui fond comme...une motte de beurre en plein soleil devant ce petit ange qui happe goulument le téton gros comme une auréole de sainte ; et Lulu qui lance des :
" Mon aimée, ma grenouille, ma chatte bleue, mon ange, ma fraise des bois, mon doux rêve, ma perle...et j'en passe."

Puis voilà la belle Lulu qui part dans des souvenirs lointains, des souvenirs pas très racontables pour des oreilles d'enfants. Alors Anna prévoit le coup et demande à Stan et à Owen de dresser la table et de commencer à manger le bouillon de poule. Parce-que des inconvenances ben y'allait en avoir.
La séance Lulu en pleine forme commençait.

Voyant la frénésie et l'appétit de la petite Nya, Lulu nous commémore ses souvenirs de guerre. Elle en a fait glisser dix-huit des marmots ; des gros, des petits, des tout rouges, des violets, des bizarres aussi ; elle se rappelait, la vieille tavernière, comment tous ses chérubins ils embourbaient ses aréoles faméliques, comment ils lui retroussaient le téton...le problème avec Lulu c'est qu'elle ne sait pas s'arrêter ; pire ! les discussions prennent toujours la même direction...au lit, il n'y a plus de convenances, tout le monde tout nu, plus d'âge, plus de hiérarchie ; qu'on soit débris, mal fichus, rhumatisants, guenilles ou bien bâtis, ça finit toujours par des cris et des extases...alors Lulu quand elle attaque son terrain de prédilection, ben faut savoir trouver la parade, parce-que sinon on en a pour des heures à l'écouter nous narrer : plumards, accolades, embrassades, câlineries, cuites, extase, rebelote on repart avec des cris, jouissance, bonheur, rigolades, coquineries, hurlements, plaintes du fin fond des âges...

Anna connait la parade, elle attend que la merveille de Line soit repue...cela ne saurait tarder car Nya commence à bavouiller, elle claque la langue d'un air satisfait, ouvre de grands yeux redevables puis offre un cadeau ô combien reconnaissant à sa nourricière : un rot splendide accompagné de quelques calories nécessaires et suffisantes pour calmer l'appétit de dolois affamés.
Cette fois-ci c'était le bon moment. Anna se précipite vers Lulu en lui offrant un sourire hypocrite et s'empare de la petite fille pour la rendre à sa maman.
Puis elle dit à Line :


" Faites connaissance toutes les deux, en toute intimité, nous allons manger, je te prépare un plateau."

Elle embrasse son amie et Nya puis fait signe à lulu de la suivre à la cuisine.

" Si on mangeait ma bonne Lulu ? Qu'en dîtes-vous ?"

Lulu demande à Anna s'il y a moyen de préparer une omelette aux oeufs...

" Tant qu'à faire hein ! Qu'elle soit aux oeufs bien sur...voici le menu : bouillon de poule, poule à la crème et aux morilles, pour les affamés, pièce de boeuf persillée de chez Sorcor, fromage de Beaufort, tarte aux myrtilles..."

Lulu l'embrasse à perdre haleine et la prend par le bras en lui disant :

" Vous tous j'vous aime ! pis si tu m'prends par les sentiments, j'veux ben t'dévoiler tous mes atouts..."

Mon Dieu Mon Dieu...

" Ca ira Lulu, j'vous assure, ça ira...allez, à table !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Histoire d'une femme enceinte (deuxième épisode^^)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» C'est l'histoire de la femme d'un Belge [Guildé]
» Jeu : Qui est responsable de la mort de cette femme? (Terminé)
» Histoire d'un elfe en maraude dans l'Empire
» Histoire: Les Elfes Noirs
» [RP] L'histoire d'une Captive...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demeure de Lineluna :: La maison :: Salon-
Sauter vers: